Le 28 mai 2018, par Aurélie Steiblin

Musicothérapie en Ehpad, l’élément essentiel

Avez vous déjà vécu ce moment où une chanson débute, et vous pouvez suivre les paroles en lisant sur les lèvres d’un résident atteint pourtant d’aphasie dans son quotidien ? Ça donne un moment à part, rempli d’émotions, le temps s’arrête… C’est pour cela que l’on parle de musicothérapie en Ehpad ! Les bienfaits de la musique sont multiples…

La musique développe nos capacités intellectuelles et aide à lutter contre Alzheimer

L’être humain est sensible à la musique, on parle de langage universel même. C’est la conséquence de la multi-stimulation du cerveau. En effet, la musique atteint plusieurs zones comme la mémoire, les émotions mais aussi l’attention, l’apprentissage ou la motricité.

Hervé Platel est l’un des premiers chercheurs, dans les années 90, à avoir observé le cerveau sous l’influence de la musique grâce à l’imagerie par résonance magnétique.

Fait totalement inattendu : « Chez les malades d’Alzheimer, la mémoire musicale résiste, même à un stade très sévère. Leur cerveau continue d’encoder des informations », s’enthousiasme Platel, professeur de neuropsychologie et chercheur à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). Ainsi, un résident atteint de cette pathologie, peut mémoriser des morceaux de musique, car cette dernière générerait des neurones et les contacts entre elles (synapses). La musique est utilisée dans une démarche de soin, on parlera donc de musicothérapie.

En 2013, l’Inserm a initié la réalisation de la série « Les allegros d’Alzheimer » pour comprendre l’influence de la musique sur le cerveau. Dix courts métrages pour expliquer les apports de la musicothérapie dans la prise en charge des maladies neurodégénératives.

Comment se servir de la musique :

Au sein des résidences, la musique doit donc être dispensée à tous et de manière réfléchie. Pas besoin d’être musicien pour en proposer. Dans le cadre des ateliers de musicothérapie en Ehpad, de jeux plus simples, d’accompagnement…. elle sera festive, douce, rythmée, calmante, régénérante, généreuse, …

Ces rencontres musicales (ateliers d’éveil, de musicothérapie) vont mettre les personnes âgées dans un état plus positif, de meilleur humeur. Cela pourra donc avoir un impact sur une dépression, ou un état agressif. La musique fait partie des prises en charge non médicamenteuses dont les effets sur la santé sont démontrés scientifiquement.

La musique est également un ciment de cohésion sociale lorsqu’elle est partagée. L’idée est d’être conscient de son importance et de son efficacité pour l’utiliser plus souvent.

La technologie et la musique

Wivy développe déjà de nombreux jeux autour de la musique (boîte musique, quizz, mots croisés…). La sortie prochaine d’un JukeBox  permet à Wivy d’aller plus loin dans le bien-être de la personne âgée ainsi que du professionnel qui l’accompagne. Les résidents pourront l’utiliser dans une écoute radiophonique en toute simplicité. Il proposera également à l’animateur des playlists abordant des thématiques utiles : pour la gym douce, le snoezelen, un pays à l’honneur …etc. Le responsable de la vie sociale aura la possibilité de créer ses propres playlists.